Varia

Brève histoire du monde, Ernst H. Gombrich, Paris, Hazan, 2018.

9782754114417-001-T.jpeg

C’était déjà un best-seller qu’a réédité Hazan en novembre 2018. Cette Brève histoire du monde, rédigée originellement en 1935 et publiée en 1936, est un projet ambitieux du célèbre historien d’art Ernst H. Gombrich, une synthèse de l’Histoire de l’humanité, du paléolithique à l’ère industrielle, en quelque 300 pages. Un projet sans prétention à l’exhaustivité, c’est évident, mais avec celle de construire un grand roman, de mettre en lumière certains évènements, certains illustres et certaines théories, le tout considéré dans une continuité qui confère à l’Histoire des airs de fiction — cette approche presque romanesque se retrouve d’ailleurs dans son Histoire de l’art (1950) et affleure aussi dans la monographie qu’il écrira bien plus tard sur Aby Warburg (1970). 

La petite histoire de « cet ouvrage [qui] ne prétend pas et n’a jamais prétendu se substituer à un livre d’histoire, dont les visées pédagogiques sont bien différentes », comme l’énonçait son auteur, éclaire son contenu. C’est à 26 ans au sortir de sa thèse en considérant, avec déception, le projet de traduction en anglais d’un ouvrage italien d’histoire universelle à destination des enfants, qu’Ernst H. Gombrich a décidé de réaliser le sien, pour pallier les lacunes de ce dernier. Dans cet ouvrage écrit en six semaines seulement, Ernst H. Gombrich s’adresse à son lecteur par le tutoiement. Cette Brève histoire du monde majoritairement politique et religieuse, est brossée à grands traits à travers l’anecdote. Même si le livre s’adresse à des lecteurs de jeune âge, c’est un travail de synthèse à mettre entre toutes les mains, puisque Gombrich a su insuffler plusieurs niveaux de lecture dans ce texte, notamment à travers d’étonnants jugements de valeur que le jeune historien porte sur sa discipline et l’Histoire elle-même.